Rechercher

La méthodologie de travail des Kundé

Etape 1. Un Observatoire suit tout au long de l’année les différentes sorties discographiques à travers les différentes dédicaces, les interviews, les articles de presse, les affiches et autres posters. Dès la fin de la période Kundé (le 28 ou 29 février), le Commissariat général des Kundé soumet la liste des œuvres recensées par l’observatoire aux institutions spécialisées (BBDA, Maisons de productions et de distributions d’œuvres discographiques, chaines de télévisions, etc.) pour se donner la chance de rattraper les éventuelles œuvres qui auraient échappé à son dispositif. Une liste provisoire est établie à l’issue des amendements apportés par ces institutions et des personnes ressources.

 

Etape 2.Cette liste permet un travail de base qui consiste à ranger les œuvres en différentes catégories (ceux pouvant postuler au Kundé d’or encore appelés kundéables, les artistes de musique traditionnelle, les artistes de musique religieuse, les artistes à leur premier album, les artistes de sexe féminin, les artistes bukinabè de la diaspora, les artistes étrangers vivant au Burkina Faso, etc.).

 

Etape 3. Ce travail de base est ensuite envoyé à des personnes ressources du monde de la musique et à la presse pour amendements. Cette précaution permet de repérer les artistes n’ayant pas été répertoriés sur la liste et d’affiner le rangement des œuvres dans les différentes catégories ci-dessus citées.

 

Etape 4.Cette nouvelle liste et les critères de sélection des Kundé sont de nouveau envoyé à des personnes ressources issues des différentes couches de la filière musique au Faso (journalistes, musiciens, animateurs, promoteurs de spectacles, managers, arrangeurs, mélomanes, etc.) qui ont pour mission de designer, sur une fiche de sélection mise à leur disposition, quatre artistes ou quatre œuvres à classer par ordre de préférence (du premier au quatrième) dans les différentes catégories des Kundé.

 

Etape 5.Les fiches recueillies sont ensuite dépouillées, en comité composé du Commissariat général des Kundé et de personnes ressources, suivant la méthode statistique des coefficients. La première place ayant un coefficient plus élevé que la seconde place, la seconde ayant un coefficient plus élevé que la troisième place et ainsi de suite. Les trois premiers artistes ayant reçu les plus grands poids dans une catégorie sont nominés dans ladite catégorie.

 

Etape 6.La liste des artistes nominés par catégories est rendu publique et transmise aux medias et à des personnes ressources pour le vote du Kundé de chaque catégorie. Pendant ce temps, un jury est mis en place.

 

Etape 7.Les votes medias et des personnes ressources est ensuite transmis au Jury qui statue sur ces votes sur la base des critères des Kundé. Le jury apprécie les votes, dégage les tendances et proclame les résultats. Il est cependant à préciser que le jury est souverain et il lui appartient de prendre les décisions qui lui semblent justes pour juger et proclamer les résultats.

 

L’Almamy Becker